Appel de textes – Numéro 152, « Sel », « cheveux la critique »

Date de tombée : 16 septembre 2016

Numéro dirigé par Roxane Desjardins et Jean-Michel Théroux

 

1. La critique vit, elle frise, elle contamine; on la coupe, on l’épouille, mais elle marque. Elle pousse sur l’art. Elle suit les modes, ou son naturel, elle vieillit, se fait rare ou blanchit. Comment penser l’enracinement de l’art dans la critique, de la critique dans l’art : biographèmes de rencontres critiques qui marquent une vie, petites histoires de corps-à-corps avec la critique haïe et désirée, séjours de haine salée qui fait écrire? Certaines œuvres commencent « contre ».

 

2. Ou encore. Que devient sel lorsqu’enserré entre des guillemets? Les mots changent-ils de valeur quand on les additionne? Que fait le sel aux cheveux à la critique, quelles images peut-on créer quand on décloisonne les sens? Que peut faire la typographie que le verbe ne peut pas?

 

 

La citation est tirée de Le corps encaisse, de Roger Des Roches.