Appel de textes – Numéro 154, Mais l’ennui nous prend parfois par surprise, comme une mélancolie, le retour de cet antique amour du réel

Date de tombée : 3 avril 2017

Numéro dirigé par Jean-Philippe Michaud et Chloé Savoie-Bernard

 

C’est dans l’heure bleue des choses que nous vous convions pour ce numéro, au moment de la journée où Saturne nous fait baigner dans une lumière qui n’appartient plus tout à fait au jour, ni tout à fait à la nuit. L’ennui est-il l’occasion de retrouver dans le réel un éclat de vie qui nous aurait échappé dans le temps? Dans la langueur de ce moment, sans doute sommes-nous plus prompts à nous laisser prendre. Mis en scène, l’ennui peut aussi nous ravir en sursaut. Faire un pas de côté vers la mélancolie, laisser errer son âme l’instant de retomber, peut-être, amoureux du présent. Dans cet entre-deux temporel, nous avons les pieds sur un tremplin qui peut nous mener au mieux comme au pire, avec devant les yeux l’encre de la mélancolie, et la perte comme moteur.

 

 

La citation est tirée de Ce que dit l’écorce, de Nicolas Lévesque et Catherine Mavrikakis.