Mœbius 153 — Ses plaisirs n’ont pas de remède, et ses joies restent sans espoir

Dirigé par Marc-André Cholette-Héroux et Laurance Ouellet Tremblay
Avril 2017

Liminaire

Tu disais : « Ce qui s’offre et se donne avec prodigalité ne va pas sans une cruauté profonde et aveugle. Tu ne peux pas t’acquitter des beautés qui t’émeuvent jusqu’au vertige. Assiégé de bonheurs immérités, il t’est impossible d’en épuiser la sourde exaltation. » Tu disais encore : « Toutes les joies sont impudiques. Elles vivent sans toi et t’accompagnent sans t’appartenir. Elles sont irrésolubles. Il faut tout avouer : il n’y a aucune consolation au bonheur, on n’en revient jamais. » Enfin, tu ajoutais : « Faut-il s’en désoler? Le bonheur nous laisse toujours insolvables; ne cherche pas à lui répondre : laisse froidement glisser ta honte dans le creusement que suppose toute jouissance. »

Sommaire

fiction

Hector Ruiz, « La fiancée des chutes »
Joe Zerbib, « L'entraille »
Romain Dumont, « Gaza mon amour »
Valérie Provost, « La journée relish »
Clémence Dumas-Côté, « Blanche-Ghyslaine »
Stéphanie Braquehais, « La jeune fille à la robe bleue »

poésie

Maude Veilleux, « Joy to the world »
Maxime Cayer, « Les amours industriels »
Noémie Lothe, « Frédéric II »
François Rioux, « Propositions »
Karim Lapierre, « Le coussin »
Dominic Marcil, « Depuis la place Rouge »
G. Michaud, « L'embouche »
Marco Geoffroy, « Une bulle dans le paradis »

lettre à un écrivain vivant

Paul Bélanger, « Lettre à Philippe Jaccottet »
Paul Bélanger, « Lettre à Bob Zimmerman »