Mœbius 159 — Cet animal m'a donné la vie

Dirigé par Clara Dupuis-Morency et Gabrielle Giasson-Dulude
Novembre 2018

Liminaire

Ce pourrait être un animal impossible à reconnaître. Comment vient-il à soi, l’animal, rampe-nage-rôde-vole-gronde-t-il? Ce pourrait être une colère, ou une joie, dont on survivrait, à répétition. Qui a dit que la vie était donnée (une fois pour toutes)? Ce pourrait être une personne venue de nulle part qui aurait échappé à l’une ou à l’autre de ses prisons de chair. Ou encore, un être qui doucement ou dangereusement s’approcherait. Peut-être, plusieurs fois dans une vie, l’étrangeté même et le miracle de vivre ou de revivre, peaux de serpent ou peaux d’âne, membranes, parures, tout ce que l’on emprunte pour fuir ou pour survivre.

Sommaire

liminaire

Clara Dupuis-Morency et Gabrielle Giasson-Dulude, « La voix des autres »

fiction/poésie

Anne-Renée Caillé, « Je n'écris qu'avec elles »
Camille Readman Prud'homme, « Majesté »
Catherine Morency, « Pare-balles »
Martin Tailly, « Nostalgies de charogne »
Marie-Hélène Constant, « En lisières »
Marie-Ève Fleury, « L'inanition de Marie-Ève Fleury »
Jean-Philippe Chabot, « Le chant perdu »
Kristina G. Landry, « Et arrivées au bout nous prendrons racine »
Anne-Marie Alonzo, « Comme sec pays désert » [numéro 29, 1986]

les yeux fertiles

Catherine Lemieux, « Paris point zéro »

les idées ne viennent jamais seules : réflexions sur l'écriture

Simon Brousseau, « D'autres synapses »

lettre à une écrivaine vivante

Marilou Craft, « Lettre à une écrivaine sans titre »